Sciatique et Ostéopathie

Ostéopathie et la sciatique

Reconnaître une sciatique

Ce qu'il faut savoir pour la sciatique et la prise en charge ostéopathique

La sciatique, ce n’est pas qu’une douleur qui vous tiraillera le bas du dos ; la sciatique est aussi un terme qui désigne un ensemble de symptômes auxquels on peut être confronté lorsqu’on souffre d’une inflammation des nerfs de la colonne vertébrale ( proche de la moelle épinière) ou d’une compression de ces derniers. La sciatique est la principale cause d'une douleur vive pouvant irradier des lombaires (haut de la fesse) et membres inférieurs  jusqu’au pied en passant par la fesse, la face postérieure de la cuisse, du mollet et son talon. Les Paresthésies (picotements, fourmillement, engourdissement, décharge électriques et sensation de faiblesse à la marche) peuvent accompagner le trajet de la douleur.

Quel est l’origine de la douleur ? Hernie discale, contracture du muscle piriforme du bassin, canal lombaire étroit, arthrose du dos, traumatisme, tumeur compressive… peuvent être la cause d’un conflit sur son trajet qui provoque une inflammation du nerf sciatique.

La durée d'une sciatique est de 4 à 5 mois, il peut arriver que les douleurs soient trop importantes et durables.

La hernie discale postérieure (L5S1) peut provoquer un conflit entre le disque et le nerf (issus des racines nerveuses), la douleur nerveuse est aiguë et augmenté à la flexion et compression de tronc.
Mais le conflit peut être situé entre le muscle piriforme et le nerf sciatique. Les douleurs sont alors localisées des lombaires et du bassin , se limitant à l’irradiation dans la fesse essentiellement. Elle est alors appelée sciatalgie. Lors de la grossesse, il n'est pas rare de déclencer sciatalgie ou sciatique par la modification du centre de gravité du corps.

L’ostéopathie dans la prise en charge de la sciatalgie est bénéfique pour diminuer les contraintes. Votre ostéopathe vous montrera des exercices adaptés lors de la séance.

LA MARCHE est votre allié, déplacez-vous, les mouvements diminueront les zones de raideurs et diminuant ainsi l’intensité des symptômes. Les positions assise ou statiques prolongées sont à éviter autant que possible.

L’hydratation est importante, les disques intervertébraux peuvent se comparer à une éponge imbibée d’eau, pendant la journée, sous l’effet du poids du corpsl’exemple, elle se vide progressivement par pression. L’eau perdue dans les disques peut se répercuter par une perte de 2cm de votre taille entre le matin et le soir, vous vous en rendez compte en voiture quand le rétroviseur central n'est plus réglé comme au matin. L'utilisation d'anti-inflammatoires peut soulager les symtomes douloureux, la lombalgie mais l'avis médical est important avant auto-médication.


Sciatique et l'Ostéopathie